Communiqués

Dossier de presse

Télécharger (PDF, 0,2 Mo)

Bilan radieux pour lʼédition 2011 · 14.03.11

LʼAutre Salon 2011 en chiffres :

  • 14 jours de festivités
  • 25 événements
  • 13 lieux1
  • 5 courses ou parcours à vélo ou à pied
  • 4'000 participant·e·s (visiteurs, spectateurs)
  • 6'000 visites sur www.autre-salon.ch

« On adore le Salon ! » déclarent les organisateurs de lʼAutre Salon, lʼévénement contrepied du Salon de lʼautomobile : il permet de rappeler que la mobilité ne se limite pas à lʼunique voiture, mais quʼil existe de multiples possibilités de se déplacer dont la plus simple : la marche !

Le programme de lʼAutre Salon de cette année comprenait 25 événements organisés pendant la quinzaine des deux Salons : animations, conférence, fêtes, balades à vélo, concerts, festival de courts-métrages, etc.

Lʼouverture de lʼAutre Salon, le 4 mars, sʼest enorgueillie de recevoir M. Renaud Gautier, le Président du Grand-Conseil qui a coupé le ruban dʼinauguration de lʼévénement aux Bains des Pâquis après être revenu de Palexpo. Une présence officielle qui a partagé le ton humoristique du salon alternatif et la fondue offerte aux invités de marque.

Le pari, qui consiste à proposer une alternative au Salon de lʼauto, a été relevé grâce à lʼhumour : un guide du Salon dʼOtto, en bilingue suisse-allemand et français fédéral, a été édité à lʼattention des visiteurs venus dʼoutre-Sarine. Un guide dans lequel Genève était présentée comme une ville unique car elle nʼa pas bougé depuis les années cinquante. Une des rares villes où il est encore possible de faire le tour de la cathédrale en voiture !

Autre plaisanterie, la promotion du système Piedlibʼ : la marche en libre-service diffusée par vidéo sur Youtube. Un clin dʻoeil au projet de « vélolibʼ » que la municipalité tarde à mettre en place et un encouragement à lʼunique mobilité « encore » gratuite !

LʼAutre Salon a également remis une pétition au Grand Conseil demandant lʼajustement des routes au réseau de pistes cyclables, à savoir que la route sʼarrête partout où les pistes cyclables sʼinterrompent.

Dernier point dʼhumour au programme, une soirée « AA » (Automobilistes Anonymes) durant laquelle les dépendants à la voiture ont pu partager leurs expériences et se soutenir mutuellement. Parmi les autres idées saugrenues, une Course en transports publics a également été organisée, ainsi quʼune course multimodale en vélo pliable.

Au fil des 10 jours du Salon, les soirées et les animations se sont succédées, organisées par les différentes associations actives dans la mobilité douce. La présence dans les médias a été un vrai succès, les événements ont été repris et ont permis de faire entendre une voie dissonante à la grand-messe de Palexpo.

Témoignages des organisateurs :

Frédéric Favre, de Roue Libre et coordinateur de lʼAutre Salon : « Jʼai sans doute été le seul à participer à chacun des 25 événements de lʼAutre Salon, un vrai défi culturel et sportif ! Le Goldsprint à lʼUsine était en particulier un tout grand moment. »

Lisa Mazzone, secrétaire et coordinatrice chez Pro Vélo : « Le guide du Salon dʼOtto a reçu dʼexcellents échos de nos amis en Suisse-alémanique, ils ont adoré notre humour et il a été distribué et diffusé très largement. Notre vélo-tour a également été une réussite : près de 25 participants qui ont découvert lʼévolution de la mobilité à Genève et ont pu rêver à une ville plus cyclable en se rendant, par un enchaînement de petites routes à faible trafic ou en site propre, jusquʼau Signal de Bernex. »

Thibault Schneeberger dʼactif-trafiC et co-organisateur : « La conférence à lʼUniversité autant que le Safari urbain ont permis de conclure que lʼurgence pour Genève est de mieux sécuriser la mobilité cycliste et piétonne, comme le demande lʼinitiative 144 pour la mobilité douce soumise en votation le 15 mai prochain. »

Marcel Mühlestein, co-organisateur : « Le nouveau système « Piedlibʼ » mis en place à lʼoccasion du Salon a connu un vrai engouement auprès des Genevois. Avec un peu de chance, nous découvrirons un jour le Vélibʼ des parisiens à Genève ! »

Didier Arnoux de Pré en bulle : « Le Salon du Loto dans les ateliers de Péclôt13 a été une vraie folie, les familles sont venues nombreuses fêter la fin de lʼévénement. Vivement le Salon de lʼannée prochaine ! »

Cette année, la 3ème édition de lʼAutre Salon était organisée pour la première fois par la nouvelle association faîtière la Maison du Vélo. Cette structure commune a pour but de créer une future « maison » auprès de laquelle la population pourra obtenir des conseils (choix du matériel, voyages), des prestations (prêts de vélos, cours de réparations) et des informations sur la mobilité douce, quʼelle soit piétonne ou cycliste.

LʼAutre Salon 2011 aura été le premier événement officiel de la Maison du Vélo !

Les associations de lʼAutre Salon :

Maison du Vélo, Roue Libre, PRO VELO Genève, Péclôt 13, Pignon sur Rue, actif-trafiC, Genèveroule, Ec(h)o Mag, Pré en Bulle, Jeunes Vert·e·s Genève

Contacts :

Frédéric Favre · lʼAutre Salon · 079 507 73 52 · fredericfavre[arobase]sunrise[point]ch
Thibault Schneeberger · actif-trafiC · 079 781 42 36 · info[arobase]actif-trafic[point]ch
Marcel Mühlestein · 077 410 10 83 · marcel[arobase]muehlestein[point]ch

1 Les lieux de lʼAutre Salon : lʼUniversité de Genève, lʼUsine (Spoutnik et Zoo), le terrain de Vélo-Polo (La Praille), le Parking St. Antoine, lʼHôtel de Ville (2 fois), lʼarcade Pro Velo, la Petite Reine, la Vélopostale, lʼatelier Péclôt 13 aux Grottes (transformé en disco), lʼAuditorium Arditi-Wilsdorf, lʼarcade GenèveRoule, les Bains des Pâquis (ouverture et clôture), etc.

Télécharger la version PDF (100 Ko)

Communiqué de Presse · 28.02.11

Le collectif de l'Autre Salon a présenté ce matin à la presse le programme des 10 jours d'alternative au Salon de l'Auto.

"Nous voulions répondre au rouleau compresseur idéologique du Salon de l'Auto" explique Frédéric Favre, coordinateur 2011 de l'Autre Salon. "Ce sont donc une vingtaine d'associations et d'organisations qui ont collaboré pour aboutir à ce programme varié et festif. L'idée c'est de proposer une alternative, pour repenser la ville autrement".

Les festivités démarreront le 4 mars à Uni-Mail avec une table ronde-débat organisée par actif-trafiC sur le thème : "Rues piétonnes, zones de rencontre, zones 30 km/h : Comment apaiser la Ville?" où participeront Christian Ferrazino, Nathalie Hardyn et Sébastien Munafò. À noter, un invité de dernière minute : Philippe de Almeida, architecte de la Ville de Renens (entièrement en zone 30 depuis quelques mois).

Marcel Mühlestein co-concepteur du Guide du Salon d'Otto explique son projet : "Il s'agit d'un guide destiné à nos amis d'outre-Sarine qui veulent retrouver l'esprit des années 50 dans une ville où la mobilité n'a pas bougé depuis cette époque et où la voiture est toujours autant célébrée..." Ce guide hilarant, écrit en suisse-allemand et traduit en français fédéral est disponible ici.

Lisa Mazzone, coordinatrice de PRO VELO Genève, présente le Safari Urbain du 8 mars (11h) : "Nous invitons les médias, les politiciens municipaux et cantonaux responsables de l'aménagement, de l'espace public et de la mobilité ainsi que les fonctionnaires de la DGM et du Service de l'Aménagement de la Ville de Genève à nous rejoindre pour une aventure urbaine à la recherche des pistes cyclables manquantes. Notre démarche se veut constructive afin de poursuivre le dialogue pour améliorer les aménagements cyclables." À noter que les candidats au Conseil Administratif ainsi que les présidents des partis politiques section Ville de Genève ont également été invités. "Notre action s'inscrit aussi dans le cadre de la votation du 15 mai prochain sur l'initiative pour la mobilité douce qui demande des pistes cyclables continues et sécurisées", souligne encore Lisa Mazzone.

Parmi les autres propositions, notons encore les nombreuses activités festives et ludiques : un Goldsprint à l'Usine (le 10 mars), un Salon du Loto (le 12 mars), une course multi-modale (le 6 mars) ou encore une pétition pour l'ajustement des routes au réseau cyclable (dépôt le 9 mars). Et un versant culturel avec un Cyclo-Festival de films au Spoutnik (le 5 mars), et la projection du film El Viaje à l'Auditorium Arditi (le 9 mars), etc.

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

CONTACTS :
Frédéric Favre · 079 507 73 52 · contact[arobase]autre-salon[point]ch
Thibault Schneeberger · 079 781 42 36 · thibault[point]schnee[arobase]gmail[point]com

Évéments

Compte rendu : Remise de la pétition « pour un ajustement des routes au réseau cyclable et piéton du canton »

Photos de l'événement dans la galerie du site.

Quelques membres du collectif de l'Autre Salon ont remis ce matin à 11h11 précises une pétition au Grand Conseil demandant l'ajustement des routes au réseau cyclable et piéton. Les pétitionnaires espéraient récolter 144 signatures, comme le numéro de l’initiative pour la mobilité douce qui sera soumise en votation le 15 mai prochain, mais ce sont finalement 263 signatures qui ont été remises en mains propres à Mme la sautière du Grand Conseil par deux enfants, venus à vélo.

Inégalité de traitement
« Aujourd'hui, en de nombreux endroits, les pistes cyclables s'interrompent alors que les routes continuent. Il s'agit d'une vraie inégalité de traitement qui contrevient aux articles 160 A et B de la Constitution. » a plaidé Frédéric Favre de Roue Libre.

« Le Grand Conseil a récemment refusé l’initiative pour la mobilité douce qui propose des pistes cyclables continues. En attendant la votation populaire, nous proposons une alternative : ajuster la route au réseau cyclable et donc détruire la chaussée partout où les pistes cyclables s'interrompent. » a renchérit avec ironie Thibault Schneeberger, co-secrétaire d'actif-trafiC.

Puisque c'est trop cher de construire, déconstruisons !
Lisa Mazzone de PRO VELO Genève a poursuivi : « Certains ont argumenté contre l'initiative 144 pour la mobilité douce en prétextant que les coûts engendrés seraient trop importants. Puisque c'est trop cher de construire des pistes cyclables, déconstruisons la route ! »

Et par quoi remplacer la chaussée ?
Marcel Mühlestein, membre du collectif de l'Autre Salon propose : « Il y a toutes sortes de revêtements possibles, allant du sable au gazon en passant par les galets, du gravier, de la boue ou d’immenses trous, tout simplement. »

Le texte de la pétition

Compte rendu : Safari Urbain

Photos de l'événement dans la galerie du site.

L'Autre Salon a emmené ce mardi des candidat·e·s et fonctionnaires de la Ville dans un Safari urbain à la recherche des pistes cyclables

Mardi 8 mars, actif-trafiC, PRO VELO et Roue Libre ont emmené deux fonctionnaires de la Ville de Genève (Sandra Piriz et Barbara Pillonel), deux gendarmes (dont Walter Schlechten, ancien porte-parole de la police) ainsi que trois candidat-e-s aux prochaines élections (Boris Drahusak, Sami Kanaan et Fabienne Fischer) dans un Safari Urbain à travers les périlleuses pistes cyclables de la Ville de Genève.

Au programme : chantiers et pistes barrées, le dangereux pont de la Coulouvrenière (avec ses pictogrammes cyclistes entre les rails de tram), le repoussant boulevard du Pont d'Arve (et sa piste cyclable qui s'interrompt en pleine montée) mais aussi des aménagements exemplaires comme le quai Charles-Page au bord de l'Arve.

Les participants ont pu goûter aux joies des incertitudes (sommes-nous vraiment en infraction sur la voie de bus de l'avenue du Mail?), de la mixité piéton-vélo interdite (pont de la Coulouvrenière) ou obligatoire (devant Uni-Mail), des dangers de la proximité avec les véhicules (bvd Georges-Favon, carrefour des 23 Cantons), etc.

Le Safari s'est conclu par la remise d'un "kit de pistes cyclables portables" par la Conseillère d'Etat en charge de la mobilité, Mme Michèle Künzler qui a souligné l’importance de rendre le réseau cyclable du canton plus cohérent et continu.

Compte rendu : événement suprise du 8 mars

Le compte rendu de l'événement suprise des Jeunes Vert-e-s de Genève, "Des fleurs en vélo contre le sexisme du salon de l'auto!", peut être consulté ici.

Compte rendu : Cyclo-Festival

Photos de l'événement dans la galerie du site.

Vendredi 5 mars, le Cyclo-Festival a eu lieu au cinéma Spoutnik.

Le Cyclo-Festival c'est une sélection de courts-métrages internationaux qui montrent la petite reine sous ses plus belles couleurs.
C'était aussi un concours « écran libre », avec des films réalisés à Genève.
Dans le contexte du Salon de l’auto à Genève, il a semblé important à plusieurs vélocipédistes de questionner la mobilité urbaine et de proposer critiques, analyses et pistes pour sortir de l’ornière ! C'est la mission que se donne L'Autre Salon. Quoi de mieux que le cinéma pour « réfléchir » !

Cette année, le programme a été concentré sur une seule soirée. Le public a pu découvrir tout d'abord une sélection de courts et moyens-métrages internationaux, exhumant des perles rares, explorant les nouvelles tendances de ce genre naissant qu'on pourrait appeler « cyclofilme ».

A 21h30 a eu lieu l’écran libre « Cyclo-terroriste » qui a présenté une sélection de film et a doublement permis de donner la parole au public, puisque c'est lui, qui, à l'applaudimètre, a décerné deux prix :

Le 2ème prix du public a été décerné au film « Vélorution » de Lionel Vellas et Jean Bachetta.

Quant à la récompense suprême (le « Jerricane d'Or »), il est revenu sans contestation au film « Piedlib' » de Catherine Baroni et Marcel Mühlenstein.

Ces propositions variées ont pu montrer la vitalité et le dynamisme des autres modes de déplacement et de mobilité urbaine. L'occasion de faire contrepoids à la monomanie médiatique pro-voiture en période de salon, en donnant de place aux cultures alternatives, dont l'existence est vitale pour l'avenir de nos cités.

Seule ombre au tableau : suite à la demande populaire qui a bissé à plusieurs reprises la projectionniste, le programme s'est prolongé tardivement, et il a fallu tirer la prise pour forcer les derniers résistants à rentrer dans LEUR Salon !

Compte rendu : Course Multimodale

Photos de l'événement sur la galerie facebook de l'Autre Salon.

La course mutlimodale de l'Autre Salon s'est déroulé dans les meilleures conditions : les participant(e)s étaient nombreux et le soleil était au rendez-vous. Le parcours comprenait plusieurs combinaisons modales durant lesquelles les vélos ont été pliés : dans le train de Cornavin à la gare de Sécheron, dans la Mouette reliant les Pâquis au Molard et dans l'ascenseur de la Cité (vieille-ville).

Tous les âges étaient représentés parmi les participant(e)s dont un père et ses deux jeunes enfants. L'événement était à l'image de la célèbre marque de vélo pliable britannique : une course de Gentlemen !

Selon Sulpiz, l'organisateur de la course : "Le temps était trop beau pour une vraie compétition, nos participant(e)s ont préférés faire une belle balade dans une ambiance plus amicale et sympathique. Plusieurs personnes ne connaissaient pas les vélos pliants/pliables, ils ont pu expérimenter la multimodalité dans les meilleures conditions."

Selon Elisabeth : "Cette balade a été un vrai plaisir, je regrette simplement d'avoir oublié une bouteille pour fêter l'arrivée au parc des Bastions."

Pour plus de renseignements, consultez le site de la "Swiss Folding Society" :
www.swissfoldingsociety.ch

Compte rendu : 2e Course en Transports Publics

Photos de l'événement dans la galerie du site
ainsi que sur la galerie facebook de l'Autre Salon.

La 2ème Course en transports publics a connu un beau succès auprès des familles. Cette course est devenue l'événement familial de l'Autre Salon.

Le parcours entre la place des Grottes, lieu de départ, la Place de Neuve, passage obligatoire, et l'arrivée à Rive a été parcouru en 16 minutes par l'équipe gagnante et ceci grâce à la combinaison entre le bus 3 et le tram 12 !

Au palmarès, en plus des premiers arrivés, un prix a été décerné à la famille la plus nombreuse. L'année prochaine, la catégorie "poussette" sera ajoutée au concours.

Quelques réactions des participants :

Martin, Père de 2 enfants : "J'ai privilégié l'élégance dans mon parcours avec ma poussette, j'espère que ce critère sera aussi retenu l'année prochaine. Quant à l'itinéraire, il était beaucoup trop court!"

Régine, Mère de 3 enfants : "Nous avons fait l'erreur de monter dans le bus 27, du coup nous avons dû courir jusqu'à la place Bel-Air. Mes filles adorent cette course, elles avaient déjà participé l'année passé et je me réjouis de revenir en 2012."

Mireille, de l'équipe gagnante : "Nous avons eu beaucoup de chance, la combinaison était parfaite. Je ne pensais pas être aussi rapide et remporter le premier prix."

Marcel, organisateur : "Le parcours de cette année a été imaginé pour les familles, mais nous avons sous-estimé leur rapidité. L'année prochaine nous irons plus loin. Je me réjouis d'ailleurs de voir si les horaires prévus en 2012 seront plus efficaces ou pas."

Conférence du 4 mars

L'enregistrement de la conférence du 4 mars, "Rues piétonnes, zones de rencontre, zones 30 km/h : Comment apaiser la ville ?" est disponible ici.