Vous consultez en ce moment la version 2015 du site de l'Autre Salon.
Cliquez ici pour revenir à la version actuelle du site.
Sa 07.03
14H

MINI-PARADE À VÉLO «LA VIE EN ROSE»

VÉLOSTATION DE MONTBRILLANT

Départ de la mini-parade à vélo organisée par l’Autre Salon à la veille de la Journée internationale des femmes

Cette mini-parade a pour but de réunir un petit groupe de cyclistes qui ont envie de faire un clin d’oeil appuyé à la Journée internationale des femmes prévue le lendemain, le 8 mars. En collaboration avec La MESSE > fashion&art think tank, une surprise de circonstance est prévue à cet effet.

L’Autre Salon diffusera également un texte traitant de la liberté et de la sécurité qu’offre le vélo aux femmes lors de leurs déplacements. Les détractrices et détracteurs du vélo ont régulièrement pour slogan «le vélo c’est dangereux». Or, c’est en fait le contraire (!?), et c’est à n’y rien comprendre ou presque...

Avant l’âge de 18 ans, les femmes sont dépendantes des conducteurs automobilistes et des transports publics. Passé cet âge, beaucoup d’entre elles n’ont pas forcément l’envie ni les moyens d’acquérir une voiture (même en leasing). Quant à la marche, le rapport à l’espace urbain, surtout la nuit, et aux distances trop conséquentes peuvent être un obstacle aux sorties sans souci.

Seul le vélo offre cette liberté de mouvement et de prix. Il permet en effet à moindre coût d’éviter les chauffeurs et/ou passants malintentionnés. Cette liberté (re)trouvée s’exprime également dans le rapport à soi: la femme à vélo se sentira plus libre de son habillement et de son attitude dans l’espace urbain souvent synonyme pour elle d’espace dangereux. La liberté et la sécurité des femmes par le vélo? Super! Toutes et tous à la mini-parade!

16H

DISCUSSION «LA SÉCURITÉ ET LES FEMMES À VÉLO»

FOOUND.CH / 16, RUE JEAN GUTENBERG (1er étage)

Rendez-vous chez Foound.ch, pour une discussion sur le thème de la sécurité et les femmes à vélo comme solution simple, bon marché, écologique et efficace.

Les échanges seront assurés de façon critique par Madame Bérénice Schramm, docteure en droit international et cycloféministe, et Monsieur Claude Marthaler, cyclonaute et écrivain.

Un sujet qui a fait l'objet d'un article écrit par Bérénice Schramm et paru dans le dernier numéro d'OURSMagazine (#Night Issue).

Dans son prochain livre intitulé "La femme est l'avenir de la bicyclette (et inversément)", Claude Marthaler écrira le portrait de 30 femmes pour lesquelles la bicyclette tient une place centrale, voire transformatrice, dans leur vie (sortie prévue fin 2015 aux éditions Slatkine).

Avec la présence de:

Fabienne Chanavat
Co-fondatrice (2010) et Présidente de l'Association Kaïcendra, elle est l'instigatrice du projet Mam Weefo qui a créé une structure de vente de vélos à prix social en brousse au nord du Burkina Faso. Le projet Mam Weefo vise principalement les femmes qui désirent exercer une activité rémunératrice (cultivation, petit commerce) et qui ont besoin d'un vélo pour les soutenir dans leur quotidien. En outre, le projet a aussi mis en place un atelier central et des formations destinées aux mécaniciens de 17 villages et aux femmes de 6 maraîchages ; et soutenu la fourniture de vélos à prix doux aux collégiens et collégiennes du collège local. Le projet bénéficie de l'appui technique de Velafrica à Berne.

Johanna Lott Fischer, grandi au bord du Lac de Zurich, depuis 1990 à Neuchâtel. Membre fondatrice du Groupe Vélo du Littoral Neuchâtelois en 1993 Présidente de 2005 à 2014 Responsable des cours vélos depuis 2000. Ingénieure en agro-alimentaire Membre du comité de l'ATE Neuchâtelois, membre de comité de gestion de Mobility Car Sharing.

Nathalie Pellegrinelli, 55 ans, est une adepte convaincue de la petite reine qui l'accompagne depuis ses 12 ans. Actuellement, collaboratrice et enseignante de français dans un centre pour femmes migrantes, le CEFAM, à Meyrin depuis 2012. Mère, chef de famille et laborantine, elle s'octroye du temps dès que ses trois enfants, triplés, quittent le nid familial. Voyages, mission humanitaire, petits boulots alimentaires. Rencontre avec le cyclonaute Claude Marthaler et départ à vélo pour un voyage de 2 ans à travers l'Afrique et l'Asie. Retour, que faire? Pilote de bateaux sur les mouettes genevoises sera un bon moyen de se réinsérer dans le monde du travail tout en restant au grand air.
Aujourd'hui, elle voyage immobile au contact des usagères du CEFAM,. Une cinquantaine de nationalités différentes qui ensemble apprennent à connaître leur nouvel environnement, s'échangent des infos pratiquent, des recettes et participent aux classes de français, parfois en compagnie de leurs jeunes enfants pas encore scolarisés (classe des mamans). Quelques-unes d'entres elles n'ont jamais d'appris à faire du vélo. Suite à un atelier « initiation vélo » dans la cour des immeubles environnants, la demande est grandissante et le désir d'organiser un vrai cours de vélo est né.